Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Retour à l'aperçu des communiqués actuels

Élèves libérables en 2020 Plus de 95% des jeunes ont une solution de formation

1 juillet 2020 – Communiqué de presse

La crise du coronavirus a peu d’effets négatifs sur les possibilités de formation après la scolarité obligatoire, comme le montre l’enquête annuelle menée par les centres d’orientation professionnelle du canton de Berne. Dans la partie francophone du canton, 43 élèves n’avaient pas trouvé de solution de formation au 1er juin, contre 195 élèves environ dans la partie germanophone. Fin juin, l’offre de places d’apprentissage était encore appréciable : 86 dans la partie francophone du canton et 1149 dans la partie germanophone.

L’enquête menée chaque année par les centres d’orientation professionnelle du canton de Berne au sujet des possibilités de formation à la sortie du secondaire II donne une image globalement positive en dépit de la pandémie de coronavirus. En effet, 53% des jeunes en fin de scolarité obligatoire ont opté pour une formation professionnelle initiale après les vacances d’été (attestation fédérale de formation professionnelle AFP ou certificat fédéral de capacité CFC). Ce pourcentage cantonal est à peine inférieur à celui de l’an dernier. Dans la partie francophone du canton, les répercussions des mesures engagées pour faire barrage à la pandémie se font sentir avec davantage d’acuité : alors que 50% environ des jeunes en fin de scolarité obligatoire avaient commencé une formation CFC ou AFP en 2019, ils ne sont que 43% cette année.

Le pourcentage de jeunes qui ont choisi le gymnase se situe dans la moyenne de long terme, alors que le pourcentage de ceux qui se sont tournés vers une école de maturité spécialisée a légèrement augmenté par rapport à 2019. Après les vacances d’été, 77% des jeunes en fin de scolarité obligatoire, un chiffre légèrement inférieur à l’an passé, entreront directement dans une formation professionnelle initiale, au gymnase ou dans une école de maturité spécialisée ; les autres débuteront une solution transitoire.

Au 1er juin, 94% des jeunes de la partie francophone du canton avaient une solution de formation, un peu moins que l’an dernier ; 43 jeunes n’avaient encore rien trouvé. À la même date, le pourcentage était de 97% dans la partie germanophone du canton (97% en 2019). Certains jeunes recherchent une place d’apprentissage, d’autres sont indécis. Seuls quelques jeunes sans formation prennent un emploi ou regagnent leur pays d’origine. Le nombre de places d’apprentissage restant à pourvoir étant largement supérieur à la demande, il y a de bonnes chances pour que les jeunes toujours en recherche et les indécis finissent par trouver une solution.

Afin d’atténuer les conséquences négatives du coronavirus pour les jeunes à la recherche d’une place d’apprentissage, le canton de Berne a décidé que les contrats pourraient être conclus jusqu’aux vacances d’automne 2020. Cet été, l’orientation professionnelle étendra en outre son offre de soutien Support+ en faveur des jeunes ayant besoin de davantage de soutien. Pendant la période d’enseignement à distance, les centres d’orientation professionnelle ont collaboré étroitement avec les écoles et appuyé parents et élèves notamment par des conseils téléphoniques, des échanges en direct, des tutoriels et des notices. Enfin, les jeunes en année de préparation professionnelle ont eu la possibilité, dans le cadre du projet « Meet your future », d’entrer en contact direct avec des entreprises les deux premières semaines d’école, voire de décrocher une place d’apprentissage.

L’enquête sur les élèves libérables est réalisée en ligne dans tout le canton, avec comme date de référence le 1er juin. Toutes les écoles publiques et privées ayant des classes du dernier niveau de la scolarité obligatoire ont été interrogées. Le taux de réponse atteint 90% (ce qui représente 8367 jeunes en fin de scolarité obligatoire).

Dans le cadre de l’enquête, le corps enseignant est invité à évaluer la coopération avec l’orientation professionnelle : 95% la jugent bonne ou très bonne.

Nota bene

Mesures du canton de Berne pour soutenir les jeunes dans leur choix

Préparation au choix professionnel (PCP) : une collaboration entre l’élève, les parents, le corps enseignant et l’orientation professionnelle est indispensable pour la préparation au choix professionnel ; elle est définie dans un concept-cadre (PDF, 268 Ko, 24 pages). Cela inclut les leçons de PCP, les réunions d’orientation pour les parents et les élèves, ainsi que la présence d’un conseiller ou d’une conseillère en orientation professionnelle dans les écoles. www.be.ch/op-pcp

Orientation professionnelle : les jeunes trouvent dans les centres OP conseil et soutien pour leur choix professionnel ou de formation. www.be.ch/opjeune

Offres de coaching et Case management formation professionnelle : les jeunes qui ont besoin de davantage de soutien peuvent compter sur une large palette de services dans les centres OP : Junior coaching, Support+ (coaching professionnel), Case management (situations particulièrement complexes). www.be.ch/op-casemanagement

Service d’aiguillage : il aide les jeunes qui n’ont pas de solution de raccordement à la fin de l’école obligatoire à trouver une solution intermédiaire optimale. www.be.ch/service-aiguillage

Places d’apprentissage à pourvoir : www.be.ch/placesappr, orientation.ch ou www.be.ch/app-op

Mediendokumentation

Retour à l'aperçu des communiqués actuels


Informations supplémentaires



Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.mportal.be.ch/mportal/fr/index/mediencenter/medienmitteilungen.html