Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Retour à l'aperçu des communiqués actuels

Poussée des cas de rougeole dans le canton de Berne Vaccin efficace contre la maladie et ses complications

13 mars 2019 – Communiqué de presse

Depuis le début de l’année, 37 cas de rougeole ont été signalés dans le canton de Berne. C’est dix fois plus que les trois années précédentes cumulées. La rougeole ne cesse de gagner du terrain en Suisse et dans le monde. L’Organisation mondiale de la santé et l’Office du médecin cantonal recommandent la vaccination.

La rougeole peut entraîner des complications graves dans certains cas, comme des pneumonies ou des encéphalites. La vaccination est importante, selon la cheffe de l’Office du médecin cantonal, Linda Nartey. Car il n’en va pas seulement de la protection personnelle, mais aussi de toutes celles et de tous ceux qui ne peuvent pas se protéger eux-mêmes pour diverses raisons, comme les femmes enceintes, les nouveau-nés ou les personnes présentant un déficit immunitaire. Constituée de deux injections, la vaccination est efficace toute la vie.

Les cas de rougeole enregistrés dans le canton de Berne ne concernent pas que des enfants. Des adultes ont aussi été touchés, dont certains ont dû être hospitalisés suite à des complications graves à très graves.

Une maladie extrêmement contagieuse

L’Office du médecin cantonal a engagé les mesures nécessaires pour lutter contre cette maladie hautement contagieuse et pour protéger la population, conformément à la législation sur les épidémies et en étroite collaboration avec les médecins, d’autres organisations et l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Il identifie les personnes ayant été en contact avec les malades, vérifie leur statut vaccinal et recommande aux personnes non immunisées le vaccin post-exposition. Les élèves non vaccinés qui ont été en contact avec un patient atteint de la rougeole alors qu’il était contagieux ne pourront pas aller à l’école pendant une période allant jusqu’à 21 jours.

Exclusion des établissements scolaires : une nécessité

En concertation avec l’OFSP, l’Office du médecin cantonal a été obligé à plusieurs reprises déjà d’interdire l’accès d’écoles à tous les élèves qui n’étaient pas vaccinés contre la rougeole. Cette exclusion est nécessaire pour des raisons de protection de la santé publique.

Dans le viseur de l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) veut éradiquer la rougeole. Comme tous les autres pays d’Europe, la Suisse s’est ralliée à cet objectif. Elle compte le réaliser en renforçant la couverture vaccinale de la population, le système de déclaration et le contrôle des flambées.

Informations supplémentaires

Retour à l'aperçu des communiqués actuels


Informations supplémentaires



Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.mportal.be.ch/mportal/fr/index/mediencenter/medienmitteilungen.html